[./index.html]
[./quisommes_nous.html]
[./nous_aider.html]
[./liens.html]
[./interventions.html]
[./25-10-08.html]
[./15-05-08.html]
[./14-10-06.html]
[./archives.html]
[Web Creator] [LMSOFT]
Deuxième journée régionale de l’Anorexie-Boulimie

Le 25 octobre 2008, s'est déroulée la deuxième journée consacrée à l'anorexie et la boulimie organisée par notre association : l’ABMP.

Plus de 250 personnes, parents, personnes souffrant des troubles des conduites alimentaires mais également de nombreux professionnels de tout le sud, étaient présents témoignant de l'intérêt grandissant apporté à cette maladie et à notre association.

Cette journée présidée par le Pr RAYNAUD a rencontré un très vif succès. Les conférenciers, le Dr GRANIER d'abord nous a proposé un état des lieux de la maladie tandis que le Dr CHAMBRY du CHU Kremlin-Bicêtre, (Pr C. Jousselme) à Gentilly, a abordé les spécificités du trouble chez les garçons.

Enfin le Pr JEAMMET de l’Institut Mutualiste Montsouris à Paris a fait une intervention particulièrement remarquée sur la maladie et l'accompagnement des parents.
« Si les anorexiques ne mangent pas, ce n'est pas que la nourriture ne les intéresse pas. Elles en sont bien au contr'aire passionnées.
Elles n'ont qu'une peur c'est d'être boulimique et 2 sur 3 le deviendront d’ailleurs. Et les boulimiques n'ont qu'un rêve, c'est de devenir anorexique, ce qu'elles auront beaucoup plus de difficulté à devenir. Car c'est plus facile de lever une inhibition que d'en créer une.[...]

[...]Très vite, je me suis aperçu que si les parents ne croyaient pas aux mesures thérapeutiques ou baissaient les bras, c’était la chronicité qui se profilait dans la plupart des cas. C’est à dire, que sans les parents, il n’y a pas de soin . . . .  »
L'après midi fut consacrée tout particulièrement à des tables rondes au cours desquelles les professionnels et les associations ont présenté les actions thérapeutiques apportées aux malades ou le soutien aux familles.

Au terme de cette journée, Manuela a exposé son parcours d'ancienne malade dans un témoignage poignant, exprimant avec beaucoup de clarté et de transparence les différentes facettes de la maladie.

A l'issue de chaque intervention, un temps consacré aux échanges fut aménagé permettant à de nombreuses personnes d'apporter des commentaires et de questionner les professionnels. Il a même été nécessaire de clore certains échanges afin de respecter le programme de cette intense journée.

Nous saisissons cette occasion pour remercier les partenaires qui nous ont soutenus, les associations, les professionnels et les adhérents pour leur participation à cette journée contribuant ainsi à la lutte contre la maladie.